Album et MixtapeDernière heure

Hopiho – Ton préféré: Du vécu et un long voyage

Hopiho – Ton préféré

C’est le 28 Octobre 2019 que Hopiho nous offrait son tout dernier album “Ton préféré” environ un an et demi après la sortie de “Un lion parmi les hommes”.

Je dois dire que je ne connaissais pas nécessairement le MC de Gatineau, originaire du Cameroun, avant de faire l’écoute de son dernier projet. J’ai été agréablement surpris par la diversité de l’album, passant de titre qui vous fait bouger à des titres plus sérieux qui dénoncent certaines réalités.

Il nous indique lui-même son approche pour “Ton préféré”.

«Je ne veux pas être un artiste prévisible, donc j’essaie tout le temps de m’éloigner de ma zone de confort et de repousser les limites de ma créativité.»

Hopiho

On se surprend même à entendre un morceau plus instrumental sur une mélodie de piano dans le style “storytelling” avec “Seul”.

Du vécu et un long voyage

C’est en 2004 que Hopiho dépose sa première mixtape Dans mon monde dans les bacs. Une quinzaine d’années plus tard, le rappeur indépendant est toujours présent sur la scène et continue à lancer ses projets musicaux. Il réussit à surmonter les nombreux obstacles qui peuvent freiner les artistes locaux.

Pas surprenant qu’il est gagné le concours “Gatineau prend la scène” en 2017. Il s’autoproclame d’ailleurs lui-même de rappeur “éclectique”.

Natif du Cameroun, il a grandi au Kenya et en France, et vit désormais au Canada. Le rappeur explique que les voyages qu’il a effectués au cours de sa vie ont fortement influencé sa musique.

«Mes paroles sont en français, mon accent est camerounais et mon message est universel », dit-il. J’ai vécu dans pas mal de pays, j’ai vu plein de choses et j’ai des histoires à raconter. C’est ça qui me différencie des autres rappeurs.»

Hopiho

Ayant plusieurs albums à son actif, Hopiho est l’un des rappeurs francophones les plus actifs de la région d’Ottawa-Gatineau.

«Je n’ai pas de super pouvoirs. Je suis juste un homme simple qui puise sa force dans son incroyable détermination.»

Hopiho

Un survol des chansons phares de l’album

L’album Ton préféré est disponible en ligne sur toutes les plateformes numériques : https://ffm.to/m4g6emp

CAN’T GO ON : c’est une chanson qui parle des violences conjugales. Hopiho a décidé d’aborder un sujet si délicat, car de nombreuses femmes sont battues par leur conjoint et souffrent en silence. La violence conjugale est un fléau qui mine nos sociétés, et elle a des conséquences très graves dans nos familles. Il encourage les victimes à dénoncer leurs bourreaux, et à chercher de l’aide pour s’extirper de cette spirale infernale.

L.E.F. 2019 : «J’ai écrit la chanson L.E.F. 2019, car mon pays d’origine, le Cameroun, est en proie à une profonde crise politique et économique », nous raconte-t-il. « Les politiciens sont incapables de trouver une solution aux problèmes qui minent le pays, et la population locale en pâtit. Ce qui m’attriste le plus, c’est que le Cameroun n’est pas un cas isolé : les problèmes, qui tourmentent mon pays, ont fait main basse sur l’ensemble du continent africain. Face à cette situation, il fallait que j’agisse. J’ai donc décidé d’écrire une chanson.» – Hopiho

PASCAL SIAKAM : lancée au mois de juin, la chanson intitulée Pascal Siakam raconte l’importance de croire en soi et de ne jamais perdre de vue ses objectifs. Pascal Siakam est entré dans l’histoire récemment, lorsqu’il est devenu le premier Camerounais à être champion de la National Basketball Association (NBA).

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer